Menu

Retraite : Devez-vous souscrire un PERP ?

Assurance-vie

Juin 24

Le_PERP_sauve_votre_retraite

Chaque réforme des retraites conduit à une réduction de la générosité du système. Face à cette dégradation continue, mettre en place des solutions pour se constituer des revenus supplémentaires au moment de la retraite devient un impératif. Le PERP est une des solutions envisageables.

PERP : des versements défiscalisés et une rente à vie

Le Plan d’Épargne Retraite Populaire (PERP) vous permet de disposer d’une rente à vie au moment de votre retraite et de bénéficier d’une défiscalisation de vos versements. Avant de souscrire un PERP, voici ce que vous devez impérativement savoir :

  • Ouvrir un PERP revient à souscrire un contrat d’assurance-vie. Les versements peuvent être programmés ou libres, sans condition de montant.
  • L’épargne versée sur un PERP sera bloquée jusqu’à votre retraite. Vous avez donc la garantie de disposer d’une épargne accumulée à ce moment. Il est cependant possible de récupérer exceptionnellement son épargne de façon anticipée, notamment en cas d’invalidité, de décès du conjoint, ou d’expiration des droits aux allocations chômage.
  • Le capital constitué vous permettra d’obtenir une rente à vie. En cas de décès avant ou après la liquidation des droits à la retraite, la rente acquise peut être reversée sous forme de rente à vie au conjoint survivant ou à tout autre bénéficiaire désigné.
  • Les versements sur un PERP sont déductibles dans la limite de 10% de vos revenus professionnels (versements déductibles plafonnés à 29 098 euros en 2013). De plus, pendant la phase d’épargne, le capital accumulé est exclu de l’assiette de l’ISF.

L’originalité et l’attrait du Perp résident dans la défiscalisation des versements.Le PERP est destiné aux épargnant fortement fiscalisés qui souhaitent se constituer une pension de retraite complémentaire sous la forme d’une rente viagère.