Assurance vie : comment investir dans la finance durable ?

Assurance-vie

Fév 15

La finance durable vous permet de donner du sens à votre épargne. Est-elle accessible à partir d’un contrat d’assurance vie ? Oui mais s’il y a des fonds de qualité, ils restent encore peu nombreux.

 


Sommaire


 

Vous souhaitez être accompagné dans la gestion et le suivi
de vos placements financiers ?

contactez-moi

 

Qu’est-ce que la finance durable ?

La finance durable repose sur une vision éthique à long terme de l’investissement financier. D’après l’AMF, « la finance durable est un terme générique désignant des pratiques qui prennent en compte des critères « extra-financiers », en plus de critères financiers, dans l’analyse, la sélection et la gestion des investissements. Ces critères sont généralement appelés « ESG » pour environnementaux, sociaux et de gouvernance ».

D’après Novethic, la finance durable serait même « un levier pour la transformation des sociétés et de l’économie vers une économie plus durable ».

La finance durable regroupe différentes pratiques :

  • L’investissement Responsable (IR). Il permet d’intégrer des critères ESG dans les processus d’investissement et de gestion. L’investissement responsable incite les entreprises et sociétés de gestion à prendre en compte des critères extra-financiers. Le label ISR soutenu par les pouvoirs publics (ISR pour Investissement Socialement Responsable) est reconnu internationalement et vise à favoriser la visibilité de la gestion ISR par les épargnants.
  • La Finance verte. Elle réunit l’ensemble des opérations financières en faveur de la transition énergétique et écologique et de la lutte contre le changement climatique. Ses outils principaux sont les obligations vertes (« green bonds »). Ces emprunts servent à financer des projets contribuant à la transition écologique (gestion de l’eau, des déchets, de l’énergie, etc.)
  • La Finance solidaire. Elle regroupe les placements dont l’engagement est orienté sur des critères sociaux : activités d’insertion liées à l’emploi, au social et au logement, à la solidarité internationale et à l’environnement. En France, l’organisme spécialisé Finansol labellise les produits financiers solidaires (dont certains sont des ISR).
  • Le Social business. Il concentre les entreprises dont la finalité est principalement sociale. Les bénéfices sont réinvestis dans la lutte contre l’exclusion, la protection de l’environnement, le développement et la solidarité. Le social business revêt 3 formes principales :
    • la microfinance, solution facilitant l’accès au crédit des populations les plus défavorisées ;
    • l’impact investing, qui correspond à l’investissement de l’épargne dans des entreprises à forte portée sociale ou environnementale ;
    • les Social Impact Bonds (SIB), qui sont des obligations remboursées à échéance si l’objectif social du projet est atteint ;

 

Les critères ESG

L’acronyme ESG signifie Environnement, Social et Gouvernance et se rapporte aux trois principaux facteurs permettant d’évaluer le caractère durable d’un investissement. Il tire son origine du concept de « triple performance » également appelé « triple P », pour « Personnes, Planète, Profit » (People, Planet, Profit) créé dans les années 1990 par John Elkington, cofondateur du premier cabinet de conseil en stratégie de développement durable britannique SustainAbility. Selon ce concept, les entreprises devraient se concentrer sur chacun des trois « P » plutôt que sur les seuls « Profits », les trois étant tout aussi importants pour permettre aux entreprises d’être durables.

Les critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) constituent généralement les trois piliers de l’analyse extra-financière.

Les critères ESG permettent d’évaluer l’exercice de la responsabilité des entreprises vis-à-vis de l’environnement et de leurs parties prenantes (salariés, partenaires, sous-traitants et clients).

  • Le critère environnemental tient compte de la gestion des déchets, la réduction des émissions de gaz à effet de serre et la prévention des risques environnementaux.
  • Le critère social prend en compte la prévention des accidents, la formation du personnel, le respect du droit des employés, la chaîne de sous-traitance (supply chain) et le dialogue social.
  • Le critère de gouvernance vérifie ‘indépendance du conseil d’administration, la structure de gestion et la présence d’un comité de vérification des comptes.

 

Finance durable et assurance vie

Les considérations liées à l’environnement ou à la responsabilité sociale des entreprises suscitent un intérêt croissant des épargnants à l’occasion de leurs choix de placement. Le gouvernement français a donc souhaité promouvoir des labels publics pour les fonds d’investissement afin d’éviter un marketing vert abusif (greenwashing).

Lorsque vous souhaitez investir dans la finance durable à partir d’un contrat d’assurance vie, vous pouvez ainsi investir dans l’investissement responsable ou la finance verte au travers de deux labels publics : le label ISR créé par le ministère de l’Économie et des Finances et le label Greenfin créé par le ministère de la Transition écologique.

Le label ISR

Qu’est-ce que le Label ISR ?

L’investissement Socialement Responsable (ISR) vise à concilier performance économique et impact social et environnemental en finançant les entreprises qui contribuent au développement durable dans tous les secteurs d’activité.

Le label ISR a été créé en 2016 par le ministère de l’Économie et des Finances. Il est attribué au terme d’un processus strict de labellisation mené par des organismes indépendants. Il constitue un repère unique pour les épargnants souhaitant participer à une économie plus durable.

Le label ISR vise à permettre aux épargnants et aux investisseurs professionnels de distinguer les fonds d’investissement mettant en œuvre une méthodologie robuste d’investissement socialement responsable (ISR), aboutissant à des résultats mesurables et concrets.

Depuis sa création, le label est attribué à des OPCVM investis en actions et/ou en obligations, auxquels les particuliers peuvent notamment accéder dans le cadre de contrats d’assurance vie. Depuis 2020, les fonds alternatifs (FIA) et notamment les fonds immobiliers (SCPI et OPCI) sont également éligibles au label.

Comment est attribué le label ISR ?

Le label est attribué aux fonds candidats lorsque ceux-ci sont conformes aux exigences du label. Ces exigences sont classées en 6 catégories, qui constituent les piliers du référentiel.

Pilier 1 : Définir les objectifs recherchés

Le fonds communique aux investisseurs et épargnants les objectifs qu’il recherche au travers de la prise en compte de critères ESG.

Pilier 2 : Mettre en place une méthodologie d’analyse

Le fonds met en place les moyens et les outils nécessaires pour décrire sa stratégie de sélection des actifs/titres ESG (valeurs mobilières) et analyser la performance ESG des actifs en phase d’acquisition (et tout au long de leur période de détention pour les SCPI/OPCI).

Pilier 3 – Construire et gérer le portefeuille

Le fonds précise comment il prend en compte les résultats de son analyse ESG dans ses décisions d’investissement, sa sélection des valeurs et ses processus de gestion.

Pilier 4 – Engager les parties prenantes

Le fonds présente sa politique de vote aux assemblées générales des sociétés dans lesquelles il a investi et publier sa politique de vote sur son site internet. Il doit également détailler les moyens dédiés à sa politique de vote et le nombre de démarches engagés vis-à-vis des émetteurs.

Pilier 5 – Informer les investisseurs et es épargnants

Le fonds communique de manière claire et transparente sa stratégie et les résultats de sa mise en œuvre auprès des investisseurs et met en place un dispositif adapté pour contrôler le respect de ses engagements.

Pilier 6 – Évaluer les impacts de la démarche

Le fonds communique sur l’évolution des performances ESG de chaque entreprise dans laquelle il a investi. Il met en place un dispositif de mesure et de suivi pour évaluer les impacts positifs de la stratégie mise en œuvre.

Le label ISR définit donc une manière de procéder et d’analyser des facteurs non financiers. En revanche, le label ISR n’implique aucune obligation dans la composition finale du portefeuille d’actifs. Ce n’est donc pas un gage de financement d’une économie plus verte.

Le label Greenfin

Le label Greenfin a pour objectif de mobiliser une partie de l’épargne au bénéfice de la transition énergétique et écologique. Il garantit la qualité verte des fonds d’investissement et s’adresse aux acteurs financiers qui agissent au service du bien commun grâce à des pratiques transparentes et durables.

Comme les fonds labellisés ISR, les fonds labellisés Greenfin doivent prendre en compte des critères ESG dans la construction et la vie du portefeuille. En revanche, le label Greenfin est plus contraignant que le label ISR. Ainsi, plus de 75 % du fonds doit être alloué à des obligations vertes ou à des activités vertes qui sont définies précisément par un référentiel.

Les activités vertes éligibles au financement des fonds labellisées correspondent aux 8 catégories suivantes :

  • Énergie
  • Bâtiment
  • Gestion des déchets et contrôle de la pollution
  • Industrie
  • Transport propre
  • Technologies de l’information et de la communication
  • Agriculture et forêt
  • Adaptation au changement climatique

De plus, le référentiel du label Greenfin exclut du périmètre d’investissement les activités relevant de l’exploration, de la production et de l’exploitation de combustibles fossiles. L’ensemble de la filière nucléaire est également écarté. Des exclusions partielles sont également définies.

Par ailleurs, le label Greenfin est conditionné à un impact positif sur la transition énergétique et écologique. Le fonds labellisé doit avoir mis en place un mécanisme de mesure de la contribution effective de ses investissements à la transition énergétique et écologique. Il doit aussi mesurer la contribution effective de ses investissements à la transition énergétique et écologique.

Le label Greenfin expliqué
Lire cette vidéo sur YouTube.

Concilier éthique et rentabilité, c’est possible mais cela reste difficile (en 2021)

L’intérêt des épargnants et investisseurs particuliers pour les problématiques sociales et environnementales semble bien réel. Cependant, les fonds labellisés ISR et Greenfin semblent encore méconnus.

Cela est d’autant plus regrettable que certains de ces fonds affichent des performances financières tout à fait correctes. Il est donc possible de concilier performance financière et performance extra-financière. Rentabilité et éthique ne sont pas incompatibles.

À titre d’illustration (il ne s’agit aucunement de recommandations d’investissement), vous trouverez ci-dessous des fonds labellisés ISR et/ou Greenfin disponibles dans des contrats d’assurance vie grand public.

Ces fonds ont été identifiés à partir de la base de données de Quantalys et force est de reconnaître que l’univers des fonds ISR est encore restreint. Ainsi, il n’a pas été possible de trouver de fonds ISR présents dans un nombre significatif de contrats d’assurance vie grand public pour les classes d’actifs « Actions Pacifique » et « Actions Émergents ».

Obligations Europe : Mirova Obli Euro – FR0010028985

Le Fonds vise à surperformer l’indice Bloomberg Barclays Capital Euro Aggregate 500MM, par le biais d’investissements dans un large éventail d’instruments de taux, incluant les « green bonds » et « social bonds », répondant aux critères ESG (Environnement, Social et Gouvernance) sur une période minimale d’investissement recommandée de deux ans.

Le fonds est labellisé ISR. Il a une intensité ESG forte puisque les critères extra-financiers (ESG) sont le premier filtre appliqué dans la sélection des titres. La prise en compte des critères ESG est obligatoire pour le gérant.

Le fonds investit dans des emprunts obligataires émis par une entreprise ou entité publique finançant des projets contribuant à la transition écologique.

Obligations Monde : Mirova Global Green Bond – LU1472740767

L’objectif d’investissement du fonds consiste à obtenir une performance supérieure au marché obligataire de l’énergie verte sur sa période minimale d’investissement recommandée de 3 ans.

Le fonds est labellisé ISR et Greenfin. Il a une intensité ESG forte puisque les critères extra-financiers (ESG) sont le premier filtre appliqué dans la sélection des titres. La prise en compte des critères ESG est obligatoire pour le gérant.

Le fonds investit dans les entreprises portant une attention particulière à l’environnement et la transition énergétique. Il investit dans des emprunts obligataires émis par une entreprise ou entité publique finançant des projets contribuant à la transition écologique.

Actions France : ODDO BHF Avenir – FR0000989899

Le fonds investit dans des PME et des ETI. Il a pour objectif d’obtenir une performance supérieure à celle de son indice de référence sur un horizon de placement supérieur à 5 ans.

Le fonds est labellisé ISR. Il a une intensité ESG moyenne puisque les critères extra-financiers (ESG) sont prioritaires vis-à-vis des critères financiers dans les choix d’investissement du gérant.

Le fonds est un fonds ESG Global sans domaine de prédilection particulier. Cependant, il exclut du bassin d’investissement certains secteurs jugés néfastes ou non compatibles avec l’éthique.

Actions Europe : Echiquier Agenor SRI Mid Cap Europe – FR0010321810

Le fonds investit dans des petites et moyennes valeurs européennes de croissance, sélectionnées en particulier pour la qualité de leur management. Cet objectif est associé à une démarche de nature extra financière, intégrant la prise en compte de critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG). L’objectif extra-financier est de contribuer à faire progresser les entreprises sur les enjeux ESG en engageant avec elles un dialogue régulier et en partageant avec elles des axes d’amélioration précis et suivis dans le temps.

Le fonds a une intensité ESG forte puisque les critères extra-financiers (ESG) sont le premier filtre appliqué dans la sélection des titres. La prise en compte des critères ESG est obligatoire pour le gérant.

Le fonds est un fonds ESG Global sans domaine de prédilection particulier. Il exclut du bassin d’investissement certains secteurs jugés néfastes ou non compatibles avec l’éthique.

Actions États-Unis : Amundi Actions USA ISR – FR0010153320

L’objectif de gestion est de réaliser sur 5 ans une performance supérieure ou égale à celle de l’indice de référence (le S&P500 exprimé en dollars et avec dividendes réinvestis) tout en intégrant des critères ESG dans le processus de sélection et d’analyse des titres. Le fonds est labellisé ISR.

Le fonds a une intensité ESG forte puisque les critères extra-financiers (ESG) sont le premier filtre appliqué dans la sélection des titres. La prise en compte des critères ESG est obligatoire pour le gérant.

Le fonds est un fonds ESG Global sans domaine de prédilection particulier. Il sélectionne les entreprises ayant les meilleures pratiques ESG dans son secteur pour couvrir son allocation. Par ailleurs, il exclut du bassin d’investissement certains secteurs jugés néfastes ou non compatibles avec l’éthique, ainsi que les sociétés ne répondant pas aux 10 principes du Pacte Mondial des Nations unies.