Qu’est ce qu’un produit financier ?

Lorsque vous effectuez un placement financier, vous investissez dans un produit financier. Qu’est-ce qui caractérise un produit financier ? Quelles sont les différentes catégories de produits financiers ? Comment investir dans un produit financier ?

Définition d’un produit financier

Les « produits » ou « instruments » financiers sont les contrats qui peuvent se négocier sur les marchés financiers. Chaque type de produit s’échange sur un marché financier spécifique.

Les différents produits financiers

Les produits financiers diffèrent par le type de risque qui y est associé et par le niveau de ce risque. Comme le rendement et le risque sont positivement liés, les rendements des produits financiers diffèrent également.

Les risques des placements

Le site canadien Gerez mieux votre argent identifie neuf types de risques liés aux placements.

  1. Risque lié au marché : Il s’agit du risque que les placements perdent de la valeur. Les principaux types de risques liés au marché sont le risque lié aux actions, le risque lié au taux d’intérêt et le risque lié au taux de change.
  2. Risque lié à la liquidité : Il s’agit du risque d’être incapable de vendre ses placements à un prix juste et de retirer son argent au moment souhaité.
  3. Risque de concentration : Il s’agit du risque de perte résultant du fait que les fonds investis sont concentrés dans un seul placement ou type de placement.
  4. Risque lié au crédit : Il s’agit du risque que l’entité gouvernementale ou la société qui émet une obligation éprouve des difficultés financières et qu’elle soit incapable de verser l’intérêt ou de rembourser le capital à l’échéance de l’obligation.
  5. Risque lié au réinvestissement : Il s’agit du risque de perdre de l’argent en raison du réinvestissement du capital ou du revenu à un taux d’intérêt moins élevé.
  6. Risque lié à l’inflation : Il s’agit du risque que le pouvoir d’achat diminue parce que la valeur des placements n’a pas augmenté au rythme de l’inflation.
  7. Risque lié à l’horizon : Il s’agit du risque que l’horizon de placement soit réduit en raison d’un événement imprévu.
  8. Risque lié à la longévité : Il s’agit du risque de dépenser toutes ses économies avant son décès.
  9. Risque lié aux placements étrangers : Il s’agit du risque de perdre de l’argent investi dans des pays étrangers. Lorsque vous achetez des placements étrangers, vous vous exposez à des risques qui n’existent pas dans votre pays.

Les actions

Investir dans une action consiste à acquérir une part du capital d’une entreprise. La valeur de cette action varie, notamment en fonction des anticipations des investisseurs sur l’évolution des bénéfices de l’entreprise.

La valeur de l’investissement n’étant pas garantie, l’investissement en actions est risqué. En outre, c’est un placement de long terme avec des fluctuations de court terme parfois importantes.

Les obligations

Une obligation représente une partie d’un emprunt émis par un État, une collectivité locale ou une entreprise. Souscrire des obligations revient à prêter à un taux d’intérêt et sur une durée connus dès le départ.

Le risque associé aux obligations est celle d’un défaut du prêteur, soit qu’il ne puisse payer les intérêts, soit qu’il ne puisse rembourser le capital. Les obligations seront donc d’autant moins risquées que l’emprunteur sera solide.

Les devises

Le marché des changes (ou « forex ») est le lieu où se négocient les devises. Les cours des devises les unes par rapport aux autres fluctuent très rapidement et créent un risque de change.

Les produits collectifs : les OPC

Les Organismes de Placements Collectifs (OPC) sont des portefeuilles collectifs gérés par des professionnels. Investir dans un OPC, c’est acquérir des parts de ces fonds collectifs.
Les OPC sont classés par l’Autorité des marchés financiers selon la nature des investissements qu’ils opèrent. Il convient notamment de distinguer :

  • Les OPC Monétaires : ces fonds sont généralement de risque faible. Leur rendement dépend du niveau des taux d’intérêt à court terme.
  • Les OPC Obligataires : ces fonds sont investis en obligations. Leur risque est modéré.
  • Les OPC en actions : Ces OPC présentent un niveau de risque élevé et sont destinés aux investisseurs de long terme.
  • Les OPC alternatifs : Ils mettent en œuvre des stratégies de gestion alternative qui recherchent une performance absolue déconnectée de l’évolution des marchés financiers. Ces fonds interviennent sur différents marchés, des actions aux obligations, en passant par les devises, les matières premières ou encore l’immobilier et les entreprises non cotées.
  • Les OPC à formule : Ces fonds sont généralement assortis d’une garantie sur le capital à certaines conditions et le résultat financier dépend de la réalisation de scénarios prédéfinis.
  • Les OPC diversifiés : Ils répartissent leurs investissements entre différents marchés, comme les actions ou les obligations. Catégorie un peu fourre-tout, le niveau de risque des OPC qui s’y trouvent va de modéré à moyen.

Compte tenu de leur diversité, les produits collectifs sont susceptibles de répondre à tous les besoins. Ils permettent ainsi de placer une somme d’argent sans risque à court terme mais aussi de préparer un complément de retraite à un horizon de plusieurs dizaines d’années.

Les produits dérivés

Un produit dérivé est un instrument financier dont la valeur varie en fonction de l’évolution d’un actif appelé sous-jacent.

Ces instruments sont très risqués et peuvent donc procurer des rendements très élevés, positifs comme négatifs. Ils peuvent prendre différentes formes, dont les principales sont :

  • Les CFD
  • Les futures
  • Les options
  • Les warrants
  • Les turbos
  • Les CFD

Les CFD (Contract for difference) sont des produits financiers qui permettent de parier sur les variations à la hausse ou à la baisse d’un actif sous-jacent.

L’actif sous-jacent peut être par exemple un indice, une paire de devises ou une action. L’acheteur d’un CFD parie sur la hausse du sous-jacent tandisque le vendeur parie sur une baisse.

Le future est un contrat à terme par lequel deux parties s’engagent à acheter ou vendre une quantité déterminée d’un actif sous-jacent, à une date d’échéance et à un prix convenus à l’avance. Il permet d’anticiper les variations d’un actif sous-jacent et peut donc servir à couvrir un portefeuille contre les fluctuations à venir du marché.

Une option ou un warrant est un droit d’acheter ou de vendre une quantité d’actifs pendant une période et à un prix convenus à l’avance. L’exercice de ce droit n’est en aucun cas une obligation.

Les options et les warrants diffèrent sur plusieurs points mais leur principe est identique.

Un turbo permet de se positionner sur l’évolution du cours d’un actif financier appelé le sous-jacent, sans avoir à détenir cet actif. Si vous estimez que le cours du sous-jacent va monter, vous achèterez un Turbo call. Cela revient à acquérir le droit d’acheter plus tard à un prix déterminé à l’avance le sous-jacent du turbo. Au contraire, si vous estimez que le cours du sous-jacent va baisser, vous achèterez un turbo put. Dans ce cas, vous acquérez le droit de vendre le sous-jacent du turbo à un prix déterminé à l’avance.

L’élément essentiel du Turbo est la barrière désactivante ou « seuil de sécurité ». Lorsque le cours de l’actif sur lequel est basé le turbo atteint ce seuil, il est immédiatement « désactivé ». Selon le type de turbo, il peut alors perdre toute valeur.

Avant d’investir dans les produits financiers

Quel rendement pour les produits financiers ?

Les rendements des produits financiers dépendent de leur risque. Plus leur risque est élevé, plus le rendement espéré peut être élevé.

En conséquence, le rendement sera faible pour les OPC monétaires.

Il sera plus important pour les obligations, encore plus pour les actions.

Les rendements les plus élevés seront obtenus pour les devises et les produits spéculatifs. Mais attention, le risque étant très élevé, les chances de perdre sont plus élevées que celles de gagner. Ainsi sur le forex, 90 % des investisseurs perdent.

Quelle enveloppe pour vos produits financiers ?

Le compte titres vous permet d’investir sur la grande majorité des produits financiers. et de faire fructifier votre argent.

Le PEA vous permet d’investir en actions tout en bénéficiant de conditions fiscales avantageuses.

L’assurance vie (ou le contrat de capitalisation) accueille essentiellement des OPC (y compris des SCPI), parfois des actions.