Menu

Qu’est-ce que la finance solidaire ?

Divers

Déc 11

Découvrez la finance solidaire

Vous souhaitez épargner autrement et financer l’économie sociale et solidaire ? Découvrez les produits de la finance solidaire.

Alors que les placements sont généralement évalués en fonction de leur rendement et du risque associé, les placements « éthiques » ou « responsables » se différencient par l’importance qu’ils accordent à des critères extra-financiers. Parmi ces placements alternatifs, la finance solidaire se distingue de l’investissement socialement responsable (ISR). La finance solidaire regroupe les formes d’épargne orientées vers le financement d’activités qui ne sont pas forcément rentables mais qui sont utiles socialement.

Finance solidaire, de quoi parle-t-on ?

source: Finansol

La finance solidaire, pour financer des activités à forte utilité sociale

La finance solidaire est investie dans l’économie sociale et solidaire (ESS), qui représente près de 10 % de l’emploi salarié. Cette économie est sociale parce qu’elle privilégie l’humain et poursuit un but non lucratif. Elle est solidaire car elle propose de nouveaux modèles de développement et de financement. Elle vise notamment à réinsérer des personnes en difficulté.

La finance solidaire propose deux types de produit :

  • Les produits de partage où 25 % de l’intérêt généré est versé sous forme de dons à une association. Les contrats d’assurance-vie et les livrets bancaires solidaires fonctionnent selon ce principe. Les livrets bancaires solidaires reversent une fraction des intérêts, tandis que les contrats d’assurance-vie prélèvent une fraction des versements.
  • Les investissements solidaires qui regroupent l’épargne d’investissement solidaire, l’épargne salariale solidaire et l’actionnariat solidaire.
    1. L’épargne d’investissement solidaire regroupe des produits où tout ou partie du montant placé finance des projets d’utilité sociale et/ou environnementale portés par des entreprises solidaires. Parmi ces produits, les fonds « 90/10 » sont les plus fréquents. Ils sont investis à 90% en Investissements Socialement Responsables (titres côtés sur les marchés financiers) et à 10% dans des entreprises non cotées à forte utilité sociale. De tels fonds sont éligibles au PEA et/ou présents dans certains contrats d’assurance-vie.
    2. L’épargne salariale devient solidaire lorsque le salarié choisit d’investir son argent dans des Fonds Commun de Placement d’Entreprise Solidaire (FCPES) qui appuient des activités à caractère solidaire. Depuis 2010, les plan d’épargne entreprise (PEE) et plan d’épargne pour la retraite collectif (Perco) doivent proposer au moins un FCPES.
    3. L’actionnariat solidaire consiste à investir directement dans des projets à vocation sociale ou environnementale via des financeurs solidaires spécialisés. Il s’agit d’acquérir des parts dans le capital d’un organisme solidaire.

Comment s’assurer du caractère solidaire d’un placement ?

Finansol, la certification d'une finance solidaire

Le label Finansol a été créé en 1997 pour distinguer les produits d’épargne solidaire des autres produits d’épargne auprès du grand public. Il atteste véritablement du caractère solidaire d’un produit financier. Vous pouvez retrouvez retrouver les produits labellisés Finansol sur le site www.finansol.org.

Quel avenir pour la finance solidaire ? par frédéric Tiberghien, Président de Finansol

La finance solidaire en chiffres

Au 31 décembre 2013, d’après le Zoom sur la finance solidaire 2014 de Finansol (Pdf, 2,20 Mo)

  • L’épargne solidaire représente 0,15 % du patrimoine financier des Français.
  • 1 million d’épargnants a souscrit 1,2 million de placements solidaires, représentant un encours de 6 milliards d’euros.
  • L’encours de l’épargne solidaire est issu à 61,4 % de l’épargne salariale solidaire. L’épargne d’investissement solidaire et les produits de partage (livrets, OPCVM, assurance-vie …) en représente 31,5 % et l’actionnariat solidaire, 7,1 %.
  • L’encours de l’épargne solidaire permet de financer des projets solidaires à hauteur de 1 milliard d’euros. Ainsi en 2013, 22 000 emplois ont été créés ou consolidés et 3 500 nouvelles personnes ont été relogées.

La finance solidaire vise donc à financer des activités alternatives, non marchandes et à forte utilité sociale. En conséquence, le rendement de l’épargne solidaire est plus social que financier, même si des avantages fiscaux peuvent être obtenus dans le cadre de l’épargne de partage (fiscalité du don) ou de l’actionnariat solidaire (investissement au capital de PME).

Investissez dans la finance solidaire avec le Cabinet arnaud Sylvain

Le Cabinet arnaud Sylvain vous propose

  • l’accès à des fonds solidaires par l’intermédiaire d’un contrat d’assurance-vie ou d’un PEA;
  • la possibilité d’investir directement dans une entreprise solidaire (labellisée Finansol) en souscrivant des parts de la société coopérative d’intérêt collectif « EHD », Entreprendre pour Humaniser la Dépendance. Créée en 2003, cette société réalise des constructions et des mises aux normes d’établissements d’accueil et de soins, à destination de personnes âgées dépendantes et à faibles ressources.

Pour en savoir plus, contactez le cabinet arnaud Sylvain.

 

(2) commentaires

Add Your Reply