Assurance vie : quelles unités de compte pour un profil défensif ?

 

Important : Cet article ne saurait constituer une recommandation d’investissement.

Quel degré de risque pour un profil défensif ?

Vous êtes prudent et vous avez tendance à privilégier la sécurité au rendement ? Alors votre profil est certainement « défensif » et vous êtes directement concerné par la dégradation des performances du fonds en euros et par l’imposition d’une part d’unités de compte de plus en plus importante dans vos versements.

Dans un contexte de taux d’intérêt proche de zéro voire négatifs, les fonds en euros (composés à 80 % d’obligations) peinent de plus en plus à délivrer un rendement supérieur à l’inflation (pourtant faible). Pour freiner l’érosion du rendement des fonds en euros en investissant dans des obligations à rendement nul ou négatif, les assureurs ont donc décidé d’en limiter la collecte (en imposant une part minimale d’unités de compte lors de chaque nouveau versement) voire de ne plus garantir intégralement le capital investi.

Les investisseurs sont donc de plus en plus obligés d’investir dans des unités de compte. Si cela a peu d’impact sur les investisseurs les plus dynamiques, dont les portefeuilles sont déjà composés majoritairement d’unités de compte, cette obligation frappe de plein fouet les épargnants les plus prudents. Pour ces derniers, une question cruciale se pose : Comment choisir ses unités de compte pour limiter l’exposition au risque ?

Avant de vous proposer une allocation d’actifs compatible avec un profil « défensif », il est important de préciser que seule votre épargne patrimoniale doit être investie dans des unités de compte.

Seule votre épargne de long terme destinée à financer votre retraite ou accroître votre patrimoine peut être investie sur des unités de compte. Pourquoi ? Parce que les unités de compte présentent un risque de perte en capital. Or, il est hors de question que votre épargne de précaution (celle destinée à financer les imprévus) ou votre épargne projet (dédiée à étude des enfants, à l’acquisition d’une résidence principale ou secondaire…) s’investisse dans des supports risqués.

 

Qu’est-ce qu’un profil défensif ?

Les profils que vous trouverez le plus fréquemment sont les profils défensif/prudent, équilibré, dynamique, agressif/audacieux. Ils reposent sur le SRRI, indicateur synthétique de risque et de rendement communiqué dans le DICI (document d’Information clé pour l’investisseur) de chaque fonds en unités de compte.

 
Synthetic Risk and Reward Indicator (SRRI)

Le SRRI permet de mesurer le niveau de volatilité du fonds et le risque auquel votre capital est exposé. Il est exprimé sous la forme d’un nombre entier compris entre 1, pour les fonds les moins risqués, et 7, pour les plus volatils. Le niveau de risque le plus faible ne signifie pas « sans risque ».

  • Un profil défensif correspond généralement à un SRRI inférieur ou égal à 3 (sur une échelle de 1 à 7), soit un portefeuille dont la volatilité est inférieure ou égale à 5 %.
  • Un profil équilibré correspond généralement à un SRRI inférieur ou égal à 4, soit un portefeuille dont la volatilité est inférieure ou égale à 10 %. Quelles unités de compte pour un profil équilibré ?
  • Un profil dynamique correspond généralement à un SRRI inférieur ou égal à 5, soit un portefeuille dont la volatilité est inférieure ou égale à 15 %. Quelles unités de compte pour un profil dynamique ?

Attention néanmoins, les données historiques, telles que celles utilisées pour calculer cet indicateur synthétique, pourraient ne pas constituer une indication fiable du profil de risque futur de l’OPCVM.

La formule de calcul de l’indicateur de risque synthétique est basée sur les écarts types des rendements hebdomadaires où le calcul s’exécute sur une période de cinq ans. Le lien entre l’écart type et la classe de risque sur une échelle de 1 à 7 est le suivant:

  • classe « 1 »: l’écart-type annualisé se situe entre 0 % et 0,5 % ;
  • classe « 2 »: l’écart-type annualisé se situe entre 0,5 % et 2 % ;
  • classe « 3 »: l’écart-type annualisé se situe entre 2 % et 5 % ;
  • classe « 4 »: l’écart-type annualisé se situe entre 5 % et 10 % ;
  • classe « 5 »: l’écart-type annualisé se situe entre 10 % et 15 % ;
  • classe « 6 »: l’écart-type annualisé se situe entre 15 % et 25 % ;
  • classe « 7 »: l’écart-type annualisé est supérieur à 25 %.
 

Quelle allocation d’actifs pour un profil défensif ?

Il existe plusieurs allocations d’actifs qui permettent d’obtenir une volatilité de l’ordre de 5 %. Elles se distinguent par le rendement espéré qu’elles peuvent procurer. L’objectif est alors de rechercher l’allocation qui permet d’obtenir le rendement maximum tout en respectant la contrainte d’une volatilité de l’ordre de 5 %. En utilisant les outils fournis par Quantalys et reposant sur la théorie moderne du portefeuille et la notion de frontière efficiente, l’allocation la plus appropriée à un profil défensif serait la suivante :

 
Quelle allocation d’actifs pour un profil défensif ?
Classe d’actifs Proportion (en %)
Support en euros 50
Obligations Europe 4
Obligations Monde 3
Actions France 3
Actions Europe 6
Actions États-Unis 9
Actions Pacifique 5
Actions Pays émergents 2
Flexibles prudents 6
Flexibles 6
SCPI 6
 

Cette allocation respecte la contrainte de volatilité puisque le risque annuel attendu s’élève à 4,97 %. Le rendement annuel attendu atteint quant à lui 3,48 %

 

Couple rendement risque pour un profil défensif (volatilité inférieure à 5 %)

 

Il convient par ailleurs de souligner que si l’espérance de gain moyenne estimée sur 15 ans est de 64 %, le capital n’est pas garanti et une perte en capital ne peut être exclue. De plus, ne l’oubliez jamais, « les performances passées ne présagent pas des performances futures ». Cela explique pourquoi la définition d’une allocation d’actifs n’est pas suffisante. Il est également essentiel de suivre régulièrement son portefeuille afin de maintenir sa volatilité sous le seuil de 5 % et procéder à des ajustements le cas échéant. Il peut aussi être nécessaire de modifier l’allocation d’actifs en fonction de la situation des marchés financiers et du comportement des différentes classes d’actifs.

 

Quelles unités de compte choisir ?

Il n’est pas possible de définir les « meilleures » unités de compte à retenir pour coller à cette allocation d’actifs :

  • Les contrats d’assurance vie proposent des classes d’actifs différentes et des supports très variés pour une même classe d’actifs. Ainsi, si certains contrats proposent un nombre d’unités de comptes pléthorique (plus de 500 fonds), de nombreux contrats ne proposent ni trackers ni SCPI. Il convient donc d’adapter l’allocation d’actifs et le choix des supports à chaque contrat.
  • Par ailleurs, il faut aussi souligner que les fonds qui peuvent être les meilleurs pendant une date donnée ne sont pas assurés de le rester. En conséquence, la sélection des fonds doit être actualisée régulièrement.
 

En revanche, à titre illustratif, il est possible d’évaluer les performances passées de cette allocation d’actifs.

Pour cet exercice, l’univers de supports en unités de compte retenu correspond aux fonds se trouvant au sein des 10 contrats d’assurance vie les plus distribués. Ces contrats ne sont pas les plus performants et les fonds « stars » ne s’y trouvent pas, mais ils concernent un plus grand nombre d’épargnants que des contrats plus étoffés mais aussi plus confidentiels.

Ces 10 contrats les plus populaires sont listés sur le site de Moneyvox et proviennent d’une étude de la Tribune de l’assurance qui porte sur l’année 2017.

 
Performances du 1er janvier 2007 au 31 décembre 2019
Classe d’actifs Fonds Performance cumulée Performance annuelle moyenne Volatilité
Support en euros Fonds euros AFER 50,26 % 3,18 % 0,12 %
Obligations Europe La Française Sub Debt C EUR Acc
FR0010674978
127,64 % 6,53 % 8,96 %
Obligations Monde SG Oblig Monde C
FR0010286765
79,98 % 4,62 % 5,00 %
Actions France BNP Paribas Indice France Classic C
FR0010106831
50,42 % 3,19 % 20,98 %
Actions Europe Fidelity Europe A EUR Acc
FR0000008674
80,13 % 4,63 % 18,36 %
Actions États-Unis CPR USA ESG P
FR0010501858
148,90 % 7,26 % 17,69 %
Actions Pacifique BNPP Japan Multi-Factor Eq Clc EUR Acc
LU1956138777
55,51 % 3,45 % 15,65 %
Actions émergentes Amundi Actions Emergents P-C
FR0010188383
87,36 % 4,95 % 21,54 %
Flexibles prudents BNPP Sust MultAss Stab Clc EUR Acc
LU1956159773
23,50 % 1,64 % 3,60 %
Flexibles Indosuez Cap Emergents C
FR0011006295
32,80 % 2,20 % 10,73 %
SCPI Edissimmo 116,23 % 6,11 % 7,43 %
Portefeuille 73,38 % 4,32 % 4,94 %
 

Sur la période 2007-2019 (13 ans), ce portefeuille a dégagé une performance totale de +73 %, soit 4,3 % par an. Sa volatilité annuelle a atteint 4,94 %, soit un niveau cohérent avec un profil défensif. La comparaison du portefeuille avec celles de ses différentes composantes permet par ailleurs d’apprécier l’intérêt de la diversification et de la combinaison des classes d’actifs.

Le risque du portefeuille peut également être mesuré par le Max Drawdown (perte successive maximale) sur la période, qui atteint -15,16 %. Ce portefeuille n’est donc pas sans risque. Plus généralement, conservez à l’esprit que la perte maximale que vous pouvez subir avec votre portefeuille correspond à 3 ou 4 fois sa volatilité.

 

Quelles performances pour un profil défensif ?

 

Vous êtes un épargnant avec un profil plutôt défensif et vous souhaitez être accompagné dans la gestion et le suivi de vos unités de compte ? Découvrez la prestation de gestion conseillée proposée par le Cabinet arnaud Sylvain.

 

Arnaud Sylvain
votre conseiller
en investissements financiers &
courtier en assurance

contactez-moi