L’investissement participatif en obligations par Investbook (article invité)

Economie

Juil 22

AVERTISSEMENT : Cet article ne constitue pas une recommandation d’investissement.

J’ai eu l’occasion de discuter avec Jean-Carvajal (président fondateur d’Investbook). J’ai trouvé sa démarche intéressante et sa plateforme bien conçue et sérieuse.

Je lui ai donc demandé une présentation d’investbook, que vous trouverez ci-après.

Avant de poursuivre, vous devez avoir conscience que l’investissement en obligations de PME est risqué et réservé à des investisseurs avertis. Vous pouvez perdre l’intégralité du capital investi.

L’investissement participatif en obligations

Par Jean Carvajal, Président fondateur d’Investbook

Investbook est une plateforme française de finance participative dédiée à l’investissement en obligations de PME. Régulée par l’Autorité des Marchés Financiers, elle a le statut de Conseiller en Investissements Participatifs. Elle propose des offres de financement participatif sous forme de souscriptions d’obligations à travers sa plateforme www.investbook.fr.

Investbook permet aux investisseurs individuels d’investir sur des obligations de PME non cotées sélectionnées par la plateforme.

Genèse

Investbook fut créée en 2015 sur la base d’un constat : les PME n’ont pas accès au marché des émissions d’obligations comme leurs grandes sœurs les ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire) et les GE (Grandes Entreprises). Alors que ces dernières raffolent de cette solution de financement, pourquoi les PME n’auraient-elles pas le droit d’en profiter ? Car une émission d’obligations est un bon moyen pour une entreprise de diversifier ses sources de financement et d’accéder à une profondeur de marché plus importante que celle du marché bancaire. A titre d’exemple, lorsqu’une entreprise du CAC 40 dispose de 3 milliards d’euros de lignes bancaires, elle peut avoir dans le même temps 10 milliards d’euros de lignes obligataires. Principalement car le marché bancaire est moins profond que le marché obligataire. Cette limite de profondeur est encadrée notamment par les ratios réglementaires de capital et d’octroi de crédit que doivent respecter les banques, qu’elles prêtent à des grandes entreprises ou à des PME.

Mais alors pourquoi les PME sont si dépendantes de leurs banques et ne font que peu appel au marché obligataire ? Tout simplement car aucun financeur traditionnel, qu’il soit bancaire ou fonds de dette privée, ne voudrait travailler pour une « petite » émission d’obligations, d’un montant inférieur à 5 ou 10 millions d’euros, cela ne serait pas rentable tant leur structure de coûts n’est pas adaptée à ces niveaux de besoins.

L’essor d’un cadre réglementaire

De ce constat est née Investbook, offrant ainsi aux PME une solution de financement obligataire rapide, agile et standardisée. Cette nouvelle offre est apparue dans un contexte où les autorités publiques souhaitaient libéraliser le financement des PME et encourager l’essor du financement participatif en lui offrant un cadre réglementaire clair.

En 2014 fut adoptée la réglementation en matière de financement participatif.

  • D’une part via l’ACPR (Banque de France), ce fut la fin du monopole bancaire : le statut d’IFP (Intermédiaire en Financement Participatif) fut créé. Chaque personne pouvait désormais faire un prêt à une entreprise ou à un autre individu via une plateforme dite de prêt ou de crowdlending.
  • D’autre part via l’AMF (Autorité des Marchés Financiers), ce fut la démocratisation des titres financiers non cotés (actions et obligations) : le statut de CIP (Conseiller en Investissements Participatifs) fut créé. Toute personne pouvait désormais, sans adhérer à un club, être business angel en achetant une part de capital d’entreprise sur une plateforme dite d’actions ou de crowdequity, ou même devenir investisseur en dette privée en achetant des obligations d’entreprise sur une plateforme de crowdfunding obligataire.

Diversification de portefeuille

De manière générale, et sur la partie obligataire en particulier, l’investissement participatif a fait naitre une nouvelle source de financement pour les PME mais aussi une nouvelle classe d’actifs pour les investisseurs en quête de diversification, de rendement et de proximité.

  • Diversification : les placements en obligations de PME permettent de toucher une catégorie de sous-jacent non couverte par les fonds traditionnels qui sont principalement déployés sur des obligations d’états ou de grandes entreprises.
  • Rendement : les obligations de PME permettent de viser des coupons relativement élevés, de 7 % à 12 % par an selon les dossiers, pour un risque différent de celui des grandes signatures internationales qui rémunèrent les obligations entre 1 % et 4 % par an.
  • Proximité : c’est un point essentiel du fondement de la finance participative. Les investisseurs n’ont plus vocation à chercher uniquement du rendement. La démocratisation de la finance participative a permis à un grand nombre d’appréhender le placement d’épargne différemment, en s’intéressant au monde des entreprises, PME et start-up, en souhaitant investir intelligemment, directement et sur des sujets qui répondent à des valeurs.

Positionnement d’Investbook

Dans l’univers du crowdfunding, il faut distinguer le crowdlending du crowdinvesting.

Le crowdlending permet de prêter des petites sommes, 10, 20, 50 euros, dans la limite de 2 000 euros par projet. Le crowdlending finance des TPE et des PME, des commerces de proximité, des petites structures artisanales, locales, pour des besoins de financement de 10.000 à 50.000€ en majorité. Ces prêts sont ouverts à tous et au plus grand nombre, le risque reste contenu lorsqu’il est possible de prêter à partir de 10 euros.

Dans la famille du crowdinvesting, il faut distinguer l’investissement en titres financiers de capital (plateformes actions ou dites de crowdequity) de l’investissement en titres financiers de dette (plateformes obligations dites de crowdfunding obligataire ou debt-based securities).

Le crowdequity a pour vocation de financer l’amorçage ou le développement de start-up lorsque le crowdfunding obligataire s’adresse principalement à des PME matures, historiques, traditionnelles, ou à des entreprises post start-up, innovantes et qui ont déjà réalisé des levées de fonds. Ces entreprises sont des secteurs de l’industrie, du numérique, des technologies, des services… et expriment des besoins de 100.000€ à 500.000€ en moyenne, en complément de leurs ressources bancaires et de leurs fonds propres. Le crowdinvesting s’adresse donc aux personnes plus ou moins initiées, qui ont l’habitude des placements financiers et qui veulent engager une partie de leur portefeuille sur des tickets d’investissement allant de 500 euros à 50 000 euros.

Investbook, spécialiste de l’investissement en obligations

Investbook est spécialisée dans la structuration d’émission d’obligations. Les obligations sont des titres financiers représentatifs d’une créance. Elles présentent un taux d’intérêt, une durée et un échéancier de remboursement. Ces termes et conditions sont formalisés pour chaque opération dans un contrat obligataire.

Taux d’intérêt (ou taux de coupons) : celui-ci est fixe pendant toute la durée de l’investissement. Selon le profil de risque de chaque société émettrice, il est compris entre 7 % et 12 % par an. Plus le taux est élevé, plus le risque sera considéré comme élevé. Les intérêts sont versés aux investisseurs sur une base semestrielle.

Durée (ou maturité) : celle-ci détermine la durée de l’investissement préalablement conclu. Selon les dossiers, la maturité est de 3 ou 4 ans.

Echéancier de remboursement : les obligations sont remboursées par amortissements annuels. Par exemple, pour une émission d’obligations de maturité 4 ans, 25 % du capital sera remboursé aux investisseurs tous les ans. A chaque échéance, les obligations versent des intérêts et une partie de remboursement du nominal.

Les obligations permettent aux sociétés émettrices de renforcer leurs quasi-fonds propres sans ouvrir leur capital, elles sont représentatives d’une dette. Le financement obligataire s’adresse donc aux sociétés qui cherchent à diversifier leurs sources de financement, et à accéder à une profondeur de financement supplémentaire dans le cadre de leur croissance.

Les investisseurs jouissent d’intérêts réguliers et d’un rendement connu dès le départ. Le taux d’intérêt, la maturité et l’échéancier de remboursement sont en effet formalisés en amont, le profil de rendement est donc fixe et connu à l’avance.

Les obligations non cotées présentent ainsi une diversification d’actifs permettant de dynamiser le rendement d’un portefeuille tout en maîtrisant l’horizon et la sélection des sous-jacents qui le composent.

Investbook, société d’analyse et de structuration

Dans le cadre de son activité de conseil, Investbook sélectionne les dossiers selon des critères d’analyse financière et d’analyse crédit. Grâce à son modèle d’évaluation interne, Investbook détermine le taux d’intérêt de chaque émission d’obligations. Ce taux est représentatif du risque, il est évalué selon une multitude de paramètres (évolution des résultats, rentabilité, capitalisation, endettement, flux d’exploitation, actionnariat, ancienneté, maturité de développement, gouvernance, marché etc.). Investbook s’assure ainsi de l’adéquation entre le risque et le taux d’intérêt proposé. Les emprunts obligataires sont structurés selon l’analyse du risque, le profil intrinsèque, leur stratégie et l’objet de l’utilisation des fonds.

Distribution

Dès lors qu’une entreprise candidate est approuvée, et son émission d’obligations structurée, elle est présentée sur la plateforme Investbook. Les investisseurs peuvent prendre connaissance des documents leur permettant de connaitre l’entreprise émettrice et le cas échéant de prendre une décision d’investissement. Sont mis à disposition des investisseurs :

  • Un mémorandum d’information présentant la société émettrice d’obligations
  • Le contrat d’émission d’obligations
  • Les comptes financiers (liasses fiscales, plaquette comptable et/ou rapport de CAC)
  • Un document d’informations réglementaires (informations réglementées par l’AMF)
  • Un simulateur en ligne pour que chacun puisse visualiser sa souscription potentielle et le rendement associé.

Investbook, société de conseil en investissements

Le premier conseil réalisé par Investbook réside dans son activité d’analyse, les entreprises sélectionnées sont validées par la plateforme, elles sont présentées comme des opportunités d’investissement. Investbook et ses équipes se tiennent à la disposition de ses membres pour répondre à l’ensemble de leurs questions éventuelles et promulguer des conseils d’allocation si besoin.

Le deuxième volet de conseil opéré par Investbook réside dans son activité de sélection des investisseurs. L’investissement dans des titres financiers non cotés est dédié aux personnes qui ont pour objectif de participer au développement des entreprises, qui en ont la capacité financière, et qui sont prêts à prendre un degré de risque supplémentaire pour accéder à des rendements attractifs. Ainsi, lors d’une inscription sur la plateforme, les investisseurs doivent renseigner un questionnaire d’adéquation permettant à Investbook de vérifier la cohérence de leur profil (objectifs, situation, compréhension) avec les offres d’investissement proposées. Toute personne ne répondant pas aux critères d’adéquation ne pourra pas participer aux offres d’investissement présentées sur la plateforme.

Les investisseurs sur Investbook disposent d’une épargne disponible leur permettant d’allouer une partie de leurs liquidités sur des rendements dynamiques. Ce sont des personnes physiques ou morales (holdings patrimoniales ou d’investissement) qui ont déjà l’expérience des placements financiers. Mais au-delà du rendement, les investisseurs sur Investbook cherchent également à participer à la vie économique des PME françaises. Selon leurs critères d’allocation, les investisseurs cherchent à contribuer au développement de PME françaises, sources de création d’emploi et d’enjeux sociétaux, environnementaux, technologiques, traditionnels et/ou de savoir-faire spécifiques.

Souscrire à des obligations de PME permet ainsi aux investisseurs de flécher concrètement leur épargne sur des entreprises qu’ils ont identifiées et choisies selon leurs propres critères.

Les investisseurs sur Investbook sont variés, certains investissent 500 euros à 2 000 euros par dossier, d’autres 5 000 euros à 50 000 euros, toutes les surfaces financières sont représentées.

Gestion des obligations

Pour chaque dossier financé, Investbook met à disposition des investisseurs un rapport annuel relatant l’évolution de l’activité et des résultats financiers. Investbook est également en charge des flux financiers de paiement des coupons et d’amortissement de nominal par l’intermédiaire de son partenaire établissement de paiement.

Enfin, Investbook met à disposition de ses membres une interface dédiée au suivi des lignes obligataires (échéancier, encours et rendement, synthèse et détail de portefeuille).

Note

Il est rappelé que l’investissement en titres financiers comporte des risques de perte. Il est conseillé de diversifier ses placements et d’investir de manière mesurée.

A propos d’Investbook

Société par actions simplifiée au capital de 86 770 euros immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 803 853 589.

Conseiller en Investissements Participatifs régulé par l’AMF et enregistré à l’ORIAS sous le numéro 14007208.